Repos en cette matinée

a-fleur-d-ane-drome

Lorsque les ânes de A fleur d’âne et Lydie n’ont pas d’activités de balade à pied ou d’atelier de découverte avec les divers publics (familles, groupes…), l’ordinaire des occupations se poursuit et se complète :

  • vérification de la clôture de la pâture
  • avec la pharmacie du moment, surveillance de la santé et l’apport de bien-être
  • remplissage du bac à eau ; renouvellement en soirée pour une eau propre et plus rafraichissante !!
  • ramassage du crottin
  • et… s’asseoir près des longues oreilles : juste être

La pharmacie du moment : quelques produits mis en lumière
L’aloe vera gel, en externe, pour ses propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes, hydratantes, calmantes. L’huile de cade vraie « prête à l’emploi » pour chasser les insectes piqueurs et enquiquinants ! L’argile verte pour faire des cataplasmes protecteurs et antiseptiques/cicatrisants sur les plaies bénignes engendrées par les roulades, les grattages successifs. La teinture mère de Calendula servant de désinfectant.
Jacquot est un âne qui attire plus que ses compères les insectes ; en prévention et pour le soulager, nous lui donnons en interne 3 granules homéopathiques de Ledum palustre en 9CH / 1 fois par jour / sur une semaine ; une cure que nous ajustons en fonction de la situation. Jacquot répond mieux à ce traitement qu’avec Apis mellifica.

Protection contre les mouches plates

Les mouches plates sont des mouches piqueuses se nourrissant du sang de leurs hôtes (oiseaux et mammifères en particulier le bétail).
Leur corps est d’assez grande taille, plat et robuste.
Une fois posées, elles se déplacent en diagonale, s’agrippent au pelage et sucent le sang grâce à leur trompe.
Leur carapace résistante les protège des coups de sabot ou de queue de l’animal et une simple tape de notre part est inefficace.

Mouche plate (Source « Cheval annonce » ; Google images)

Leur présence envahissante énerve fortement nos ânes ; sans oublier qu’elles transmettent des maladies.

Pour prémunir nos longues oreilles contre cet insecte, nous avons trouvé un moyen simple et efficace. Nos ânes ne craignant pas l’utilisation du pulvérisateur, nous l’avons employé : nous avons mélangé de l’eau avec du liquide vaisselle bio et humidifié (le soir et le matin à la fraîcheur) les parties où les insectes avaient élu domicile (entrejambe, mamelles).

Des nouvelles des ânes

Depuis quelques semaines les 5 ânes sont dans un nouveau lieu de pâture : une prairie bordée d’un sous-bois type méditerranéen, orientation Sud. De l’herbe de 2 ans est broutée. Les pins sylvestres et les chênes pubescents servent d’abris contre les 1ers insectes et la chaleur actuelle. Pas de ruisseau pour se désaltérer : la cuve à eau a été installée.

Les ânes affectionnent cet endroit pour leur « baignoire », lieu de roulade. Les roulé-boulés répétés ne permettent pas la repousse de la végétation.

La pierre à sel a été déposée dans un vieux pneu pour éviter sa roulade à elle.

Les soins actuels consistent à brosser régulièrement les animaux. La mue de printemps est bien amorcée : le poil d’hiver cède la place à celui des beaux jours. Ce changement engendre des grattages, des grattouilles… L’étrille, le bouchon et la brosse douce sont les bienvenus tout en savourant un moment riche d’affection, de tendresse. L’huile essentielle de lavandin pour soigner les petits bobos, l’eau florale de lavande pour un nettoyage en douceur des zones irritées, sensibles.

Séance de shiatsu pour Manouche

Manouche entre les mains d’Élodie

En ce printemps naissant, notre ânesse Manouche a le privilège d’avoir un soin particulier en shiatsu équin.
Élodie Mathieu, praticienne, connait bien notre troupeau d’ânes pour être intervenue aussi bien en éducation qu’en soin.
A chacune de ses venues en shiatsu, nous avons pu constater un net mieux-être pour nos animaux tant au niveau corporel qu’au niveau de leur mental.

En japonais, Shiatsu signifie pression (Atsu) des doigts (Shi). Il utilise la pression par le toucher pour stimuler des points sur l’ensemble du corps dans le but de rétablir la libre circulation de l’énergie selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Durant plus d’une heure, Manouche se laisse aller au contact. Ses 4 compagnons se tiennent près d’elle, en toute tranquillité.

Le soin des sabots

Régulièrement nous entretenons les sabots des 5 ânes.
Depuis quelques temps nous avons observé un début de seime sur un des sabots antérieurs de notre ânesse Manouche, l’ancienne du troupeau.
Qu’est-ce-qu’une seime ?
C’est une fente qui se forme au sabot ; elle peut s’étendre. Les causes en sont diverses.
La seime de Manouche est dite « d’herbage » : la craquelure de la paroi débute à l’extrémité inférieure du sabot et s’agrandit vers le haut.

seime dite « d’herbage »

 

 

 

 

 

 

 

 

brosse à sabot, cure-pied, pinceau

Traitement :
– nettoyage de la paroi et de la sole avec le cure-pied et la brosse à sabot
– 2 à 3 fois par semaine : application, avec un pinceau, d’huile de cade « spécial sabot » au niveau de la fissure, paroi et ligne blanche
– le maréchal-ferrant donnera un coup de râpe horizontal pour « barrer » la seime afin d’éviter sa propagation

Pourquoi l’utilisation de l’huile de cade ?
Elle est 100 % naturelle. Elle laisse respirer le pied, sans enfermer l’humidité. C’est un puissant antiseptique pour le soin des fourchettes pourries et les soles ramollies. Elle cicatrise les seimes et fissures.
Ses propriétés médicinales :
– stimule la pousse de la corne
– prévient le dessèchement du sabot
– nourrit et hydrate la corne
– protège le sabot contre l’humidité
– facile d’utilisation avec son pinceau intégré pour un nettoyage parfait
Nous la commandons depuis des années à la Distillerie des Cévennes : https://www.distilleriedescevennes.com/