Aux pieds des sabots d’Elvis, fleurissent les plantes messicoles

a-fleur-d-ane-Elvis

Beaufort sur Gervanne, un jour de soleil et de chaleur printanier. Nous goûtons Elvis et moi l’instant présent :
pour l’âne, c’est cette irrésistible jeune herbe de printemps, tendre et verdoyante ; pour l’humaine que je suis, ce sont les parterres colorés des champs ; tulipes sylvestres et ornithogales à fleurs penchées enchantent la terre. Plantes messicoles, elles sont les compagnes des cultures depuis la nuit des temps. Aux oiseaux et aux insectes, elles offrent le couvert et l’abri.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.