Soin : « on ouvre GRAND la bouche ! »

RDV : 13h30 – Parc des ânes – Mr Bieber dentiste équin

C’est une première pour nos longues oreilles : le soin bucco-dentaire

La rencontre : Ulcie, Elvis, Hunka, Jacquot font connaissance d’une part avec ce nouveau professionnel ; d’autre part, avec ses instruments de soin (leur matière en bouche, leur bruit…).
Le lieu d’intervention : l’abri du parc. Il est connu des animaux et spacieux ; l’âne, « en consultation individuelle » peut bouger aisément.
Le soin et son organisation : Mr Bieber met en marche son groupe électrogène, dispose dans un seau de l’eau propre + désinfectant, installe ses instruments. A tour de rôle, les ânes pénètrent dans l’abri. C’est un travail en toute sérénité, aux gestes maitrisés -nés de sa connaissance de l’anatomie/du fonctionnement de l’appareil masticatoire et de son expérience- que le dentiste œuvre. Pose du pas-d’âne ou « ouvre-bouche » : il se fixe comme un licol ; est destiné à tenir la bouche de l’âne ouverte afin de pratiquer les soins. Un examen tactile à l’intérieur de la bouche renseigne sur la présence de surdents et de blessures. Équipé d’une fraise électrique, le praticien débute le nivellement de la table dentaire : toutes les excroissances sont polies ; les pointes sont ainsi réduites. C’est une intervention non douloureuse. Chaque âne retrouve une bouche saine.

Les 4 ânes, âgés de 12 à 22 ans, possèdent tous des surdents. Leur comportement sera quasiment identique : un étonnement face aux instruments et à leur son mais aucune excitation, aucune peur exprimées.
Une belle alchimie entre la tranquillité et le professionnalisme de Mr Bieber et le caractère confiant et flegmatique des ânes.

Ci-dessus : Ulcie en soin = le pas-d’âne est fixé ; la fraise électrique lime les surdents.
Ci-dessous : à gauche = pose du pas-d’âne sur Ulcie ; à droite = début de la visite pour Jacquot ; au centre = avec décontraction, le dentiste opère