Technique : le nœud d’attache

un nœud qui se défait rapidement

Au cours de nos activités avec les ânes et principalement en randonnée, nous devons attacher régulièrement nos amis aux longues oreilles.
Issues de son expérience et des informations recherchées dans divers ouvrages comme les Cahiers de l’âne et les fascicules de Martine -UNAP-, Lydie vous donne quelques indications pour effectuer un nœud d’attache en toute sécurité pour l’animal :

  • laisser 2 longueurs de main entre le support d’attache (arbre, poteau, anneau…) et le mousqueton du licol ;
  • attacher l’âne au support se situant au-dessus de son poitrail ;
  • effectuer un nœud facilement détachable (en cas de problème).
Hunka en randonnée
attache rapide
EXERCEZ-VOUS !!
(extrait des Cahiers de l’âne, n°48)

Balade découverte : Les orchidées sauvages

Manouche et Ulcie nous ont mené de leurs petits pas d’ânesses, à la découverte d’une fleur sauvage, rare, protégée : l’orchidée.
Région de collines et plateaux calcaires, sur les contreforts du massif du Vercors, le Pays de la Gervanne offre une richesse en plantes de cette famille. Curieux de nature, petits et grands, s’émerveillent !

Sortie printanière avec Elvis

« Si les fleurs
Ne nous
voyaient
Nous
ne les verrions
Pas. »
Haïku de Malcolm de Chazal

rencontre
en paysage ouvert
1er comité d’accueil : Ulcie, Manouche et Hunka
puis… Jacquot

Randoâne : Le tour de Chabrier

Jeudi 28 février – commune de Saillans (26) – 8h30.
La météo sera clémente pour découvrir au pas de Hunka, notre âne partenaire, la boucle pédestre de la montagne de Chabrier.
C’est à l’ombre et au frais de ce versant orienté Ouest-Nord que le sentier s’élève en ce début de marche. Le rythme se fait au pas de l’âne. Hunka nous organise des pauses régulières dans cette montée en se délectant de garance voyageuse et d’aphyllanthe de Montpellier !!
Ambiance méditerranéenne. Sentier caillouteux à même le flanc de la colline. Pinède. Arrivés au point haut de notre itinéraire, nous décidons de pique-niquer sous le soleil radieux. Face à nous, le massif de Saoû ; au loin, le Glandasse -extrémité Sud du massif du Vercors-. Sieste, Contemplation, Rêverie s’invitent…

Prendre le temps
Savourer le moment qui nous est offert
Respirer

Nous descendons par le côté Sud du Chabrier. Le sentier est un peu raide sur quelques mètres. Il prend de la douceur par la suite. En lacet il traverse une forêt de pins. Nous constatons avec joie les repousses du buis dévasté par le papillon « la pyrale du buis ».