L’ancolie vulgaire

Dans le sous-bois où siestent les longues oreilles, se trouve une plante à l’aspect inhabituel et très esthétique : l’ancolie vulgaire (Aquilegia vulgaris – famille des Renonculacées).

a-fleur-d-ane-ancolie

Autres petits noms

Ancolie commune – Cinq doigts – Gants de Notre Dame – Bonne femme – Colombine

Étymologie

Soit du latin aquilegus : « qui sert à puiser l’eau » aux vues des cavités de la fleur qui recueillent l’eau.
Soit du latin aquila : « aigle » ; la fleur est munie d’éperons ressemblants aux serres de l’aigle.
Note : le terme « colombine » aurait pour origine la structure particulière de la fleur : les 5 pétales et leurs éperons font penser à un cercle de 5 pigeons ou colombes regardant vers le centre de la fleur.

Les insectes visiteurs

Ce sont des espèces avec une longue langue : pour atteindre le nectar, il faut avoir un organe de collecte suffisamment long pour que, même en introduisant la tête à l’entrée de l’éperon, il puisse atteindre le fond de l’éperon où se trouve la réserve de nectar.
Les insectes les plus fréquents sont les bourdons, les abeilles domestiques ; selon les régions les syrphes (mouches) ou les guêpes.

Un peu d’histoire

Se frotter les mains et les bras avec la plante entière rendrait courageux et audacieux. Raison pour laquelle les contrebandiers navarrais ne franchissaient jamais la frontière sans porter sur eux une ancolie.

Plus d’informations :

https://www.tela-botanica.org

Notre Dame de Fresneau : Damoiselle Lydie et Dame Ulcie du Colombier

Cheminer…
C’est par un doux lundi matin que le bruit sur la terre de mes galoches et des sabots de Ulcie -ânesse de 11 ans- donne vie à ce voyage à pied qui durera 4 jours.
Nous quittons les contre-forts du massif du Vercors – Pays de la Gervanne- pour nous rendre en Drôme Provençale dans la contrée de Marsanne et plus exactement au sanctuaire de notre Dame de Fresneau.
La chaleur est notre compagne de jour comme de nuit, les rencontres humaines me touchent dans leur sincérité et leur gentillesse, les points d’eau sont LA quête, l’itinéraire prévu sur la carte prend bien des variantes dans la réalité.

Notre carnet de voyage : http://afleurdane.org/blog-lydie/?page_id=6601

Notre chemin :

  • lundi 26 août : Beaufort sur Gervanne – Blacons – Camping les Chamberts (Piegros La Clastre) ; 16 km ; +300m -400m
  • mardi 27 août : Camping – La Clastre – sous Roche Colombe (massif de Saoû) ; 11 km ; +670m -400m
  • mercredi 28 août : sous Roche Colombe – Soyans – lieudit Courbière ; 16 km ; +450m -500m
  • jeudi 29 août : Courbière – Col de la Pierre Sanglante – Marsanne – notre Dame de Fresneau ; 12 km ; +400m -550m