De l’herbe, un ruisseau et une cabane : le nouveau parc des ânes

A pied, en troupeau, nous nous déplaçons d’un terrain à l’autre

En ce dimanche 24 novembre, le ciel est bas et gris. Une bruine nous tombe sur les épaules. Des pépiements dynamiques autour de nous : ce sont les roitelets huppés et les bandes de mésanges huppées s’agitant dans les pins alentours.

Nous installons les 5 ânes dans un mini-parc afin de retirer la clôture ; piquets et fil vont nous servir pour enclore la nouvelle pâture.

En troupeau, à pied, nous nous déplaçons.

A peine arrivés, les ânes inspectent la cabane. Sans tarder, ils broutent : de l’herbe en prairie, des broussailles dans les haies et en sous-bois.
Même si le lieu est connu, les 5 longues oreilles restent bien ensemble, en groupe resserré.

Sur le chemin de l’école…

Les vallées de la Gervanne et de la Sye sont sillonnées de mille et un chemins. Chacun nous conte l’histoire des hommes d’antan : chemin de transhumance, de pèlerinage, d’exil… mais aussi chemin du quotidien.
En compagnie de l’âne Elvis, je pars à la rencontre d’un sentier que les écoliers d’autrefois empruntaient matin et soir, chaque jour, sous toutes les météos et à toutes les saisons.

A fleur d’âne… pour être ensemble autrement

Tout au long de cet été, Lydie, notre ânière, vous propose une approche douce et respectueuse de l’âne, la découverte du Pays de la Gervanne (randoâne à pied accompagnée), des contes de nature et légendes locales, des ateliers récréatifs.

N’hésitez pas à nous contacter : http://afleurdane.org/blog-lydie/?page_id=6607

Balade découverte : Les orchidées sauvages

Manouche et Ulcie nous ont mené de leurs petits pas d’ânesses, à la découverte d’une fleur sauvage, rare, protégée : l’orchidée.
Région de collines et plateaux calcaires, sur les contreforts du massif du Vercors, le Pays de la Gervanne offre une richesse en plantes de cette famille. Curieux de nature, petits et grands, s’émerveillent !