Des ânes au cœur d’une crèche

A 1000m d’altitude, le village de Léoncel avec son abbaye cistercienne.
Depuis plusieurs années, durant la période de Noël, une crèche voit le jour dans la magasin St Hugues jouxtant l’édifice religieux.
Un thème est abordé à chaque création ; pour 2018 : les routes du Vercors.
Dès notre arrivée, Amandine avec Food’ mon Terroir nous accueille autour d’une crêpe, de ravioles chaudes et d’un verre de jus de pomme épicé ou d’un vin chaud.
A l’intérieur du magasin, des milliers de santons retracent la construction des routes de notre montagne mais aussi la vie quotidienne des gens de l’époque. Nous notons la présence des ânes, des chevaux, des bœufs, partenaires de travail indispensables de ce temps-là.

Le soin des sabots

Régulièrement nous entretenons les sabots des 5 ânes.
Depuis quelques temps nous avons observé un début de seime sur un des sabots antérieurs de notre ânesse Manouche, l’ancienne du troupeau.
Qu’est-ce-qu’une seime ?
C’est une fente qui se forme au sabot ; elle peut s’étendre. Les causes en sont diverses.
La seime de Manouche est dite « d’herbage » : la craquelure de la paroi débute à l’extrémité inférieure du sabot et s’agrandit vers le haut.

seime dite « d’herbage »

 

 

 

 

 

 

 

 

brosse à sabot, cure-pied, pinceau

Traitement :
– nettoyage de la paroi et de la sole avec le cure-pied et la brosse à sabot
– 2 à 3 fois par semaine : application, avec un pinceau, d’huile de cade « spécial sabot » au niveau de la fissure, paroi et ligne blanche
– le maréchal-ferrant donnera un coup de râpe horizontal pour « barrer » la seime afin d’éviter sa propagation

Pourquoi l’utilisation de l’huile de cade ?
Elle est 100 % naturelle. Elle laisse respirer le pied, sans enfermer l’humidité. C’est un puissant antiseptique pour le soin des fourchettes pourries et les soles ramollies. Elle cicatrise les seimes et fissures.
Ses propriétés médicinales :
– stimule la pousse de la corne
– prévient le dessèchement du sabot
– nourrit et hydrate la corne
– protège le sabot contre l’humidité
– facile d’utilisation avec son pinceau intégré pour un nettoyage parfait
Nous la commandons depuis des années à la Distillerie des Cévennes : https://www.distilleriedescevennes.com/

Loisir adapté : l’âne et l’automne

Pour cette rencontre autour de l’âne et de la personne, nous avons procédé comme à notre habitude :
* un « bonjour » mutuel,
* un temps pour éveiller les sens : du toucher à l’odorat,
* un pansage avec les diverses brosses et dans leur ordre d’utilisation ; un nettoyage des 4 sabots,
* une balade à pied, Manouche tenue à la longe ; nous faisons régulièrement des pauses pour voir les différentes couleurs de l’automne dans la nature,
* un goûter partagé,
* un temps autour de la créativité : notre  thème du jour « Manouche et l’automne » 
. notre matériel : feuille papier format A4, peinture, coloriage, étiquettes, écriture à 2 mains…
. tout au long de notre séance -au cours du pansage, lors de notre marche en nature, etc- nous avons abordé par différentes façons  l’adaptation de l’âne à cette saison humide, pluvieuse, aux jours plus courts,
. nous avons fait des « ponts » entre les façons de faire de l’animal et nos façons de faire à nous.
Ex : quand il fait froid, nous mettons un chaud manteau ; Manouche, elle, a un poil plus long et plus touffu qui lui sert de vêtement. Lorsque nous étions en présence de notre ânesse, nous avons faufilé nos doigts dans sa douce et chaleureuse fourrure.

 

L’automne et ses douces randoânes

L’automne… ses douces balades à pied au pas de Manouche, Ulcie et des autres ânes.  Lydie, ânière et conteuse d’histoires vous accompagne et partage sa connaissance, sa passion de l’âne, de la nature et de la région.
Tout public. Sortie en demi-journée et journée.
Contact : Association A fleur d’âne – Beaufort sur Gervanne (Drôme)
06 80 45 06 67 – lydie@afleurdane.org