La prairie des ânes… d’un peu plus près

Avec le retour du soleil, la prairie des ânes s’illumine de rose et de vert !
Approchons-nous…
Les poils autour des lèvres des ânes sont de vrais récepteurs sensoriels. Leur nom : les vibrisses. Ils sont associés au flair ; ils permettent de détecter et d’identifier les herbes rencontrées. Mais pas que : les congénères, les humains côtoyés ; l’ânesse reconnaitra son ânon parmi d’autres petits. Toutes les odeurs importantes dans la vie du groupe seront  dépistées, analysées par ces antennes.

Quelques fleurs en image :

Ce contenu a été publié dans l'âne, la nature, la marche à pied, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *