La mue de printemps

Comme la plupart des mammifères des pays tempérés (chat, renard, lapin, chamois…), les ânes, au printemps, se dépouillent de leur toison hivernale.
D’un poil chaud et long, l’âne va se vêtir d’un poil court et fin, convenant mieux aux beaux jours.
La mue est déclenchée par l’allongement de la photopériode (la durée du jour par rapport à la nuit) ; cette photopériode déclenche des sécrétions hormonales aboutissant à la chute des poils.
Ce changement de pelage ne concerne pas uniformément toutes les parties du corps de l’animal : les poils de la queue, la crinière se renouvellent moins souvent que d’autres.

 

Ce contenu a été publié dans l'âne, la nature, la marche à pied, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *