De l’herbe, un ruisseau et une cabane : le nouveau parc des ânes

A pied, en troupeau, nous nous déplaçons d’un terrain à l’autre

En ce dimanche 24 novembre, le ciel est bas et gris. Une bruine nous tombe sur les épaules. Des pépiements dynamiques autour de nous : ce sont les roitelets huppés et les bandes de mésanges huppées s’agitant dans les pins alentours.

Nous installons les 5 ânes dans un mini-parc afin de retirer la clôture ; piquets et fil vont nous servir pour enclore la nouvelle pâture.

En troupeau, à pied, nous nous déplaçons.

A peine arrivés, les ânes inspectent la cabane. Sans tarder, ils broutent : de l’herbe en prairie, des broussailles dans les haies et en sous-bois.
Même si le lieu est connu, les 5 longues oreilles restent bien ensemble, en groupe resserré.

Léa en grande reporter…

Quand Léa présente en grande page de cahier d’école sa venue à A fleur d’âne avec ses amis et sa famille.
Tout débute par une activité sensorielle pour faire connaissance avec Ulcie et Manouche, nos 2 compagnes du jour. S’ensuit un pansage soigné pour aller un peu plus loin dans l’intime avec l’âne et soi-même. Un temps de parole pour échanger sur ce qui est vécu par chaque enfant et chaque adulte : ses ressentis, ses émotions… . Tout le monde participe à l’équipement des ânesses pour s’aventurer, à pied, l’âne en main, sur les chemins. Léa et ses amis mènent Ulcie et Manouche. La rivière « la Gervanne » nous accueille pour un savoureux pique-nique partagé. Un temps de jeux libres pour les petits. Sur le retour, j’invite les enfants à un arrêt naturaliste en sous-bois : recherchons et observons les traces d’animaux : par ici, les moquettes du chevreuil ; par là, les frottis du cerf. Arrivés au parc des longues oreilles, des câlins, des câlins et… « à bientôt les ânes » !!

Le temps d’une journée pour être ensemble autrement.

Par ces temps humides, un peu de sec dans l’alimentation

Un mélange de paille-foin est distribué une fois par jour, en milieu de journée.
Une prochaine pâture dans les semaines à venir où l’herbe sera au menu quotidien.
Manouche a le privilège de l’âge : une cure d’aliment complémentaire « Équidé Senior » (mélange d’extraits végétaux dont verge d’or, ortie, cassis, angélique, chiendent, romarin, ginkgo…) de Gentiana PhytoLabo sur une huitaine de jours.